jeudi 1 juin 2017

[Chronique 71] Les assassins de R.J. Ellory


Auteur: R.J. Ellory
Pages: 567
Editeur: Sonatine Editions
Collection: Thriller/Policier
Où l'acheter: E-book / Broché / Poche

Résumé:

Sur 18.000 meurtres par an aux Etats-Unis, seulement 200 sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne pense à faire le lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serial killers, celui-ci découvre en effet qu'ils ont été commis à la date anniversaire d'un meurtre passé, oeuvre chaque fois d'un tueur en série célèbre, selon une procédure rigoureusement identique. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s'inspire de ses prédécesseurs pour leur rendre un funèbre hommage ?


Mon avis:

Par où commencer ?

Ce que j'aurai à reprocher, à l'auteur c'est d'avoir clairement pris le personnage Adrien Monk (Dans la série: Monk) pour faire le personnage John Costello.et par la même occasion pris l'assistante de Monk pour faire le personnage de Karen Langley sauf que les rôles sont inversés, John est " l'assistant " de Karen. Honnêtement si ce n'est pas le cas, ce serait une sacrée coïncidence.

Ce ne sont que de petits détails (Quoi que ..... ) mais vraiment je ne sais pas si je suis la seule à avoir fait le rapport de ces deux personnages avec la série Monk ....

En mettant cela à part, les personnages sont très attachant surtout le policier Ray Irving et le documentaliste John Costello.

J'ai également trouvé que l'auteur se perdait souvent dans des détails inutiles, comme ci il voulait absolument faire 500 pages et que sans ces détails inutiles cela aurait été impossible or personnellement j'aurai préféré un livre de 300 pages sans longueurs mais bon cela ne retire pas la qualité de la plume de l'auteur et de l'histoire !

D'ailleurs en parlant de l'histoire, je l'ai trouvé très prenante !

Nous commençons par une intro qui pour résumer nous explique que John Costello fait partit des rares victimes à avoir survécu à un tueur en série. Le sien on le surnommé Le marteau de Dieu.

Une fois ce prologue terminé, nous passons au premier chapitre et nous allons suivre le policier Ray Irving, un homme seul et au cœur meurtrit.

Irving, enquête sur des meurtres qui commence à se faire nombreux et sans trouver une seule trace du ou des meurtriers. Et une chose menant à une autre il va parler avec John Costello mais, que va-t-il se passer ? A vous de le découvrir !

Je recommande tout de même ce livre car j'ai malgré les quelques points négatifs passé un très bon moment. Si vous recherchez du suspens foncez, vous allez être servis !

Ma note:

3 / 5